4 raisons pour lesquelles les voitures hybrides sont surestimées

Juil 6, 2021 | Entretien

 

Cat :

##MT##4 raisons pour lesquelles les voitures hybrides sont surestimées#/MT##
#MD##Si les voitures hybrides peuvent sembler être la solution la plus efficace et la moins chère, nous avons la preuve que ce n’est pas le cas.##/MD##

Lorsque vous êtes sur le marché pour une nouvelle voiture et que vous parlez à un ami d’économiser de l’argent, acheter une voiture hybride peut sembler une excellente idée. Cependant, il y a plus de choses à dire que ce que vous pourriez voir. Bien que les voitures hybrides semblent plus respectueuses de l’environnement et plus rentables, il vous faudra un certain temps pour récupérer votre coût initial en économisant simplement de l’essence. Vous avez toujours envie de sauter sur cette nouvelle Toyota Prius ? Continuez à lire, car il existe plusieurs raisons pour lesquelles les points négatifs des voitures hybrides l’emportent sur les avantages :

 

Le prix est trop élevé

 

En comparant directement les chiffres, on constate que les voitures hybrides sont en général plus chères que leurs homologues à essence. En fait, les véhicules hybrides peuvent être jusqu’à 20 % plus chers que ses cousins à essence. Les modèles électriques ou partiellement électriques peuvent coûter encore plus cher à l’achat. Il suffit de jeter un coup d’œil à ce tableau pour voir comment ils se comparent :

  • Modèle
  • Hybride MSRP
  • Conventionnel MSRP
  • Différence

Honda Civic 22 660 €, 13 174 €,  9 500 €

Toyota Highlander 28 700 €, 36 700€, 8 000 €

Hyundai Sonata 21 800 €,  23 700 €,  1 900 €

 

Une grande partie du coût supplémentaire provient des dépenses liées à la nouvelle technologie d’économie d’essence que l’on retrouve dans les véhicules hybrides. Bien que les concessionnaires puissent prétendre que le coût supplémentaire sera rapidement compensé par les économies d’essence, il s’agit d’un processus à long terme qui ne vaut pas la peine de se contenter de quelques dollars d’essence en moins. Bien que vous puissiez être admissible à des incitatifs et à des crédits d’impôt fédéraux pour votre nouvel achat, les modèles populaires de Toyota et de Honda n’offrent habituellement plus de tels crédits.

 

Le kilométrage en essence n’en vaut pas la peine

 

Lorsqu’on demande pourquoi on a choisi d’acheter une voiture hybride, la raison la plus souvent invoquée est l’économie d’essence et un meilleur kilométrage. Bien que les voitures hybrides soient en théorie plus efficaces et plus faciles à utiliser pour le réservoir d’essence, les économies ne représentent qu’un grand nombre sur une période de temps significative, ne s’additionnant pas beaucoup à court terme. Il n’est pas rare qu’il faille plusieurs années avant que les économies d’essence compensent le coût initial plus élevé de la voiture hybride, selon le nombre de kilomètres parcourus annuellement. Prenons l’exemple de la Toyota Camry 2014. Le modèle classique est livré avec un PDSF de 19 940 €, alors que la Toyota Camry hybride 2014 coûte 23 310 €, ce qui représente un investissement supplémentaire de 3 360 €. En supposant que vous économisez un généreux 42 €/mois sur l’essence, il vous faudrait entre 6 et 7 ans pour récupérer entièrement le coût d’investissement supplémentaire.

 

Il existe des alternatives moins chères

 

Si l’efficacité énergétique est l’une de vos principales préoccupations, notez qu’il y a beaucoup de voitures appropriées sur le marché qui coûtent moins cher qu’une hybride, comme les voitures diesel propres comme la Volkswagen Jetta TDI.  ; Bien que le diesel ait eu la réputation d’être sale et lent, c’est sans aucun doute une chose du passé en raison des nouvelles technologies de carburant diesel, comme le système BlueTec de Mercedes-Benz et les limites fédérales sur les particules, ce qui entraîne un fonctionnement fluide.

Lorsque l’on regarde l’économie de carburant, les voitures à moteur diesel sont presque aussi bonnes que certaines des hybrides en ville et elles peuvent même dépasser certaines des voitures hybrides sur l’autoroute. Le diesel coûte peut-être plus cher que l’essence ordinaire, mais il est beaucoup plus riche en énergie, ce qui se traduit par des visites moins fréquentes à la pompe. Notez également qu’un véhicule diesel vaudra plus que le véhicule moyen au moment de la reprise, ce qui ajoute une incitation supplémentaire à passer à ce type de voiture.

 

Les voitures hybrides nuisent à l’environnement

 

Oui, c’est vrai. Bien que les préoccupations environnementales puissent faire grimper les ventes de voitures hybrides, le fait est qu’il s’agit toujours de moteurs fonctionnant principalement à l’essence. Ils utilisent peut-être moins d’essence, selon votre style de conduite, mais l’essence est tout de même brûlée dans le moteur à combustion interne, crachant tous les sous-produits tels que le monoxyde de carbone.

De plus, les batteries à l’intérieur des voitures hybrides sont fabriquées à partir d’éléments rares comme le lithium et le cobalt. L’extraction de ces minéraux est un processus extrêmement destructeur, qui a laissé des montagnes entières rasées dans son sillage. Par ailleurs, lorsque vous rechargez votre voiture hybride sur une prise de courant, sachez que l’électricité n’est pas toujours plus propre que l’essence. Plus de 45 % de l’électricité aux États-Unis est produite par des centrales au charbon, ce qui entraîne davantage d’émissions de gaz à effet de serre.

Bien que les voitures hybrides puissent être les mieux adaptées à ceux qui conduisent beaucoup en ville, les autres peuvent chercher ailleurs de meilleures économies et un meilleur rapport qualité-prix.